chauffage d'appoint
Maison

Le chauffage d’appoint au gaz est-il sûr ?

L’automne touche presque à sa fin et l’hiver pointe le bout de son nez. A la maison, un dilemme : trouver le chauffage adapté aux pièces de la maison. La question est au cœur des préoccupations. Utilisé en complément d’un chauffage principal, le chauffage d’appoint au gaz est une alternative dont a recours plusieurs foyers, mais est-il réellement sûr ? Cet article tentera d’y répondre.

Contrôler sa consommation en énergie

chauffage d'appoint

Rappelons tout d’abord le principe du chauffage d’appoint. Il est surtout utilisé pour chauffer une partie d’une maison où le raccord au chauffage principal serait trop compliqué. On peut par exemple avoir un chauffage principal dans la maison et un chauffage d’appoint à gaz dans le garage. Pour beaucoup, le recours au gaz est synonyme de réduction d’électricité. En effet, il est possible de contrôler manuellement ce type de chauffage ce qui réduit considérablement la consommation d’énergie. En effet, la fréquentation du lieu en question pourrait ne pas nécessiter un chauffage permanent.

Rapides à chauffer

Les chauffages d’appoints sont généralement moins chers que les chauffages principaux majoritairement électriques. En effet, installer un second chauffage principal pour chauffer une partie de votre maison constitue un investissement en terme coût qui n’est pas forcement nécessaire. Il coûte moins cher d’avoir un chauffage d’appoint pour cette pièce en particulier si celle-ci n’est pas raccordé au chauffage central. En terme de prix, on se situe à partir de 700€ pour ce type de chauffage. Plusieurs configurations existent pour plusieurs coûts. Par ailleurs, tous les appareils d’appoint au gaz doivent suivre une certaine norme : NF 449 Gaz spécifiques aux appareils domestiques fonctionnant au gaz.

Connaître les risques et prendre les précautions

Malgré les atouts de l’utilisation des chauffages d’appoints, il faut prendre en considération plusieurs risques liés à son utilisation. Les chauffages d’appoints ne doivent constituer en aucun cas un substitut au chauffage principal. Ils doivent être utilisé de manière temporaire pour éviter les maladies respiratoires qui pourraient provenir de l’émanation de gaz et de carbone. Ce dernier peut également provoquer des incendies, s’il n’est pas surveillé.

Que vous soyez déterminé à utiliser les chauffages d’appoints à gaz, il ne faut pas oublier de placer un détecteur pour contrôler les émanations de monoxyde de carbone et éviter l’utilisation nocturnes de ce genre de chauffage. Vous l’aurez compris, ce type de chauffage est à utiliser avec précaution.